Récoltes de mars 2017

Publié le par Muad'Dib

Ce mois ci, en plus de vous détailler notre récolte, je vous parlerai de 2 choses : les magasins qui ne respectent pas la loi ; les boulangeries qui utilisent des "mélanges" également appelés "préparation".

Au menu :

  • lait, feta, yourts
  • viande, jambon
  • jus de fruits, soda
  • fruits et légumes de saison ou pas
  • pain, tartes, viennoiseries, quiches, pizza
  • etc.

Non périssables, ne devrait pas être jetés ! et pourtant... :

  • pommes de terre
  • confitures (quand le bocal est fermé, pas de moisissure)
  • du miel (composé à 80% de sucre, ça ne périme pas)
  • biscuits au chocolat
  • des olives en conserve (jetées car la boite est déformée, mais non ouverte)

En bonus :

  • des packs de bières
  • bouquets de fleurs coupées

Ces magasins "hors-la-loi"

Si vous regardez bien les photos du 14 mars, vous pourrez constater que le jambon et les raviolis ont reçu des coups de cutter. Cet acte est interdit depuis le 12 février 2017 et est puni d'une amande de 3 750 €.

Source : texte de la loi du 11 février 2016

Ces boulangeries nous mènent à la baguette

En regardant les images, vous pourrez voir des "sacs de farine" contenant du pain glané. Sur certains de ces sacs est noté : préparation pour pain viennois ; préparation pour pain de campagne. Si vous ne connaissez pas les "préparations", ce sont en fait des mélanges prêts à l'emploi de farines, de céréales et autre stabilisateurs, correcteurs, "améliorants", j'en passe et des meilleurs. Bref, en achetant votre pain à la boulangerie du coin, vous pensez peut-être que le pain est bien meilleur car artisanal. Et bien non, seule la cuisson et le façonnage de votre pain est fait maison. Le reste, c'est-à-dire le pain et tous ces ingrédients proviennent d'énormes usines qui fournissent ces mélanges prêts à l'emploi. Avantage pour le boulanger, c'est moins chère et couteux en temps de préparation et de cuisson. Les mixes étant "améliorés", la cuisson est plus rapide et le pain obtenu respecte le cahier des charges du vendeur de mixes. Ainsi les consommateurs sont certains de toujours manger (la même *****) le même pain, sans aucune personnalité, ni aucune originalité. Nous allons droit vers la standardisation de la médiocrité, un programme qui fait rêver.

Si vous l'avez loupé, je vous conseille de regarder le reportage "Notre pain est-il dans le pétrin ?" sur France 5. En recherchant sur Internet, vous pourrez en trouver des extraits.

Fiche du reportage : Notre pain est-il dans le pétrin ?

Mardi 07/03/2017

Mardi 07/03/2017

Mardi 14/03/2017
Mardi 14/03/2017
Mardi 14/03/2017

Mardi 14/03/2017

Mardi 21/03/2017
Mardi 21/03/2017
Mardi 21/03/2017
Mardi 21/03/2017

Mardi 21/03/2017

Mardi 28/03/2017
Mardi 28/03/2017
Mardi 28/03/2017
Mardi 28/03/2017

Mardi 28/03/2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article